Hotline 0 800 948 600

Simulation de votre
ISF

Grâce à nos simulateurs en ligne performants et constamment mis à jour, vous pouvez réaliser une simulation d’impôt de solidarité sur la fortune et imprimer celle-ci pour 2,99 euros. Cliquez sur le bouton ci dessous et accédez à votre simulateur ISF après paiement (CB, Paiement audiotel ou SMS+). 

 

Ma simulation ISF à 2,99€

 

Nos simulateurs sont certifiés par des experts en fiscalité. Vous pourrez y renseigner toutes les informations utiles au calcul de votre ISF 2017 (voir ci dessous), obtenir un résultat fiable et imprimer votre résultat.

 

simulateur ISF

 

Comment calculer le montant de votre ISF ?

Le calcul du montant de l’impôt de solidarité sur la fortune répond à un barème progressif (calcul par tranche de valeur nette imposable). Vous devez prendre en compte, pour le calcul de votre ISF, l’ensemble de votre patrimoine imposable au 1er janvier de l’année en cours (exemple : pour votre déclaration d’ISF de l’année 2016, prendre le montant de votre patrimoine au 1er janvier 2016, pour la déclaration 2017, prendre le montant de votre patrimoine au 1er janvier 2017). Grâce à notre simulateur en ligne, vous pourrez ensuite obtenir le calcul précis de votre ISF. Il vous suffit de renseigner les données relatives à l’ISF (bien imposables, bien exonérés, passif et dettes déductibles) et vous obtiendrez une simulation de votre ISF avec le montant de l’impôt à payer. Attention la simulation de l’ISF ne remplace pas votre déclaration d’impôt qu’il faudra de toute façon remplir en ligne ou sur formulaire papier (accéder aux formulaires de déclarations d’impôt) et transmettre à l’administration fiscale.

Vous souhaitez comprendre le fonctionnement de l’impôt sur la fortune, nous vous donnons les informations essentielles.

Les personnes physiques qui ont leur domicile fiscal en France, et qui disposent d’un patrimoine dont la valeur nette en France et hors de France est supérieure à 1,3 million d’euros au 1er janvier 2016, sont soumises à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) et doivent souscrire une déclaration. Il en est de même des personnes physiques qui n’ont pas leur domicile fiscal en France mais qui y possèdent des biens d’une valeur nette supérieure à 1,3 million d’euros.

Ce patrimoine déclaré correspond à celui de votre foyer fiscal au 1er janvier 2016, c’est-à-dire à celui :

  • des célibataires, veufs, divorcés, séparés ;
  • des époux(ses), quel que soit le régime matrimonial (y compris les époux(ses) marié(e)s en 2015, ayant opté pour l’imposition distincte de leurs revenus) ;
  • des couples pacsés ;
  • des concubin(e)s ;
  • des enfants mineurs dont vous (ou votre conjoint) avez l’administration légale des biens.

Ce foyer fiscal peut être différent de celui retenu pour l’impôt sur le revenu. En effet, vous devez prendre en compte le patrimoine de votre concubin mais pas celui de vos enfants majeurs rattachés.

L’ISF est calculé sur votre patrimoine net, c’est-à-dire sur la valeur de vos biens imposables de laquelle vous déduisez vos dettes.

L’ensemble des biens composant le patrimoine de votre foyer fiscal est en principe soumis à l’ISF. Mais, selon que vous êtes domicilié en France ou à l’étranger, le patrimoine imposable est différent. Si vous êtes domicilié :

  • en France, il comprend l’ensemble des biens, situés en France ou à l’étranger ;
  • à l’étranger, seuls les biens situés en France, et sous réserve de l’application des conventions internationales, sont imposés à l’ISF. Toutefois, les placements financiers réalisés en France sont exonérés d’ISF, sauf cas particulier.